un entretien avec Julien Baudoux

  • juin 23, 2021

À l’instar des deux autres régions belges, la Région wallonne s’emploie également, en collaboration avec ses citoyens, à rendre le parc immobilier wallon énergétiquement neutre. À cette fin, le Service Public de Wallonie (SPW) a fait développer trois outils, à savoir le Quickscan, la Feuille de route et le Passeport bâtiment. BE-REEL ! s’est entretenu avec le coordinateur de ces outils : Julien Baudoux.

julien baudouxJulien Baudoux (40 ans) a obtenu son master en architecture à l’Institut Lambert Lombard de Liège. Depuis qu’il a été diplômé, il a toujours exercé le métier d’architecte. Jusqu’à récemment : en mars 2020, il a rejoint l’équipe du SPW où il coordonne les trois outils dans le cadre de BE-REEL ! Il consacre son temps libre à jouer à des jeux de société et à pratiquer des sports,  dont la marche, le squash et la voile sont ses préférés.

 

En quoi consiste exactement cette fonction?

“Comme je l’ai déjà indiqué, j’ai été engagé par le SPW pour me concentrer spécifiquement sur la coordination du projet pilote Walloreno. Concrètement, je déploie les différents outils, à savoir le Quickscan, la Feuille de route et le passeport bâtiment, et je les fais tester dans les différentes villes pilotes. Je veille au bon fonctionnement des outils et à la réalisation des objectifs. J’examine aussi régulièrement les résultats obtenus avec toutes les personnes concernées. Tout cela, bien sûr, se fait en accord avec la stratégie de rénovation de la Wallonie.”

LES TROIS OUTILS

Comment les communes pilotes ont-elles été sélectionnées ? Lesquelles y participent pour le moment?  

“Le SPW a lancé un appel à projets à toutes les communes en janvier 2020. Dix communes y ont répondu. Il convient toutefois de préciser que le terme « commune » n’est pas tout à fait correct, puisque certains projets pilotes ont été proposés par plusieurs communes. Par exemple, la province du Luxembourg peut être considérée comme une seule entité. GAL Pays des tiges et Chavée (Ohey, Gesves et Assesse) et Greova (Chaudfontaine, Ferrières, Lierneux et Sprimont) sont également des groupements d’intérêt économique rassemblant plusieurs communes qui peuvent être considérés comme une seule entité. Les communes suivantes sont également concernées : Andenne, Écaussinnes, Enghien, Eupen, Flémalle et Ottignies-Louvain-La-Neuve. ”

Pouvez-vous décrire les différents outils que vous coordonnez?   

“« Commençons par le Quickscan. Il s’agit d’un outil de prédiagnostic qui permet aux citoyens d’effectuer rapidement et gratuitement une première évaluation énergétique d’un logement et de ses économies d’énergie potentielles. Cette évaluation s'opère donc sans l’intervention d’un professionnel. Sur la base de vos réponses, le Quick Scan génère des recommandations standardisées pour rénover votre maison de manière efficace sur le plan énergétique afin d’obtenir le label A. Il est disponible pour tous sur le site monquickscan.be.

Depuis son lancement en juillet 2020, le Quickscan a déjà été utilisé 25 000 fois dans toute la Wallonie en dehors des villes pilotes

La Feuille de route est intégrée à l’audit énergétique et est donc réalisée par un auditeur agréé. Elle établit un parcours de rénovation personnalisé pour le logement en question, afin qu'il atteigne ou dépasse l'objectif de la stratégie de rénovation, à savoir un label A. Elle montre les efforts réalisés et ceux qui restent à accomplir pour atteindre cet objectif. Les investissements sont quantifiés et, en échelonnant le travail, vous pouvez hiérarchiser ce qui doit être fait en premier en concertation avec le demandeur.

Le Passeport bâtiment est toujours en cours de développement. Il s’agira d’une sorte de carte d’identité du bâtiment qui regroupera toutes les données administratives et techniques du bâtiment : vous y trouverez différentes sections, comme une section énergétique, contenant des informations sur les certificats PEB, les audits, les demandes de primes, etc. L’objectif est de le conserver et de le tenir à jour tout au long de la durée de vie du bâtiment, de sorte que si des changements interviennent, il sera possible de suivre l’évolution du bâtiment et les améliorations qu’il a subies. 

Pouvez-vous déjà nous donner des exemples de success-stories ?

“Nous sommes actuellement en train de terminer la première phase de test de 1 000 Quickscans. L’analyse des résultats n’est pas encore terminée, mais à en juger par les réactions des citoyens qui ont rempli les formulaires d’évaluation, je pense que le Quickscan a reçu un écho favorable. Je peux d’ores et déjà vous donner un résultat : depuis son lancement en juillet 2020, le Quickscan a été utilisé 25 000 fois en Wallonie, en dehors des villes pilotes. Je trouve que cette performance est très encourageante.”

Je rendrais l’audit énergétique complètement gratuit.

QUESTIONS D'OPINION

Supposition : en tant que décideur politique, vous pouvez modifier/créer une seule mesure politique pour vous aider à atteindre vos objectifs. Laquelle choisissez-vous ? Pourquoi? (Vous pouvez choisir vous-même le niveau politique)

“Je rendrais l’audit énergétique complètement gratuit. Pour moi, le plus gros problème qui empêche les citoyens d’agir reste le manque de sensibilisation, autrement dit, la prise de conscience des travaux à effectuer pour améliorer l’efficacité énergétique de leur logement. Cela est souvent dû à un manque de connaissances des procédures, des investissements à réaliser, des primes disponibles, des aspects techniques, etc. La Feuille de route répond parfaitement à ces questions et permet aux citoyens qui veulent rénover de tracer leur propre parcours vers le label zéro carbone en parfaite connaissance de cause. À la lumière du prix moyen de 1 000 euros par audit, les citoyens hésitent ou ont des difficultés à le financer,  même s’ils reçoivent une prime de 660 euros.”

À propos de quelle hypothèse/quel thème axé sur la rénovation énergétique aimeriez-vous voir une étude ou une mesure concrète et pourquoi? 

“J’aimerais découvrir de bons exemples, complets et concrets, de rénovation énergétique de logements avec des matériaux d’origine biologique. Je constate que l’expertise des professionnels sur ces matériaux n’est pas optimale pour le moment, quand elle n’est pas inexistante. Il est temps d’envisager, de développer, de promouvoir et d’utiliser d’autres matériaux d’isolation efficaces sur le plan énergétique et plus en phase avec les préoccupations écologiques. ”

Enfin, comment voyez-vous l’avenir de la rénovation énergétique en Wallonie ? Les outils auront-ils atteint leurs objectifs ?

“D’ici l’horizon 2050, tous les logements wallons auront au moins un label A comme EPC. Les outils auront donc parfaitement rempli leur rôle, et les autres secteurs auront également atteint leurs objectifs. L’Europe sera devenue plus verte, l’air plus propre et la santé de ses citoyens meilleure. Est-ce utopique ? Peut-être, mais comme le disait Oscar Wilde,  «  Il faut toujours viser la lune, car même en cas d'échec, on atterrit dans les étoiles. ”

Je vous remercie de cet entretien!

Lien direct vers le Quickscan.